Publié le 30 Juillet 2021

Aussi loin que je me souvienne j'ai toujours eu besoin de temps. Du temps pour écrire, du temps pour voyager. Du temps, parce que j'ai besoin de me sentir libre. De ce fait je n'ai pas toujours répondu présente à mes obligations. Je suis égoïste. 

Aujourd'hui, combien de temps me reste-t-il ? A vivre je veux dire. A vivre chez moi sans souffrir, avec assez de force pour me déplacer. Marcher comme j'aime tant. Faire les choses que j'aime.

Réponse tout à l'heure au CHU de Montpellier : ma chirurgienne aura analysé la situation, et va mettre les choses au clair. Ce qu'on peut faire, ce qu'on ne peut pas ; les pistes de traitement ; le bénéfice qu'on peut en attendre. Je vais savoir ce qui m'attend.

Appréhension bien sûr mais il faut bien faire face, et je n'ignore pas que ce que j'ai est grave et compliqué. Il y a 3 semaines j'avais la vie devant moi, je ne me posais pas de questions. Aujourd'hui tout est bien différent... J'ai une épée de Damoclès accrochée au-dessus de la tête.

Lire la suite

Rédigé par Thaddée

Repost0